Supers-Mamans et libres arbitres

Embrasser ou non un enfant sur la bouche? S’il y a bien un sujet qui crée la controverse et la dissidence parmi les mères de ce monde, c’est bien cette question. Les opinions se promènent d’un spectre à l’autre en passant de la simple opinion personnelle basée sur fuck all, aux considérations éthiques, hygiéniques et morales.

Imaginez alors le scandale causé par la photo de Rihanna, visiblement nue, qui embrasse sa nièce Majesty sur la bouche. Allez, poussons l’audace jusqu’à publier une image d’un HOMME qui embrasse sa fille sur la bouche.

Tadam! David Beckham embrasse sa fille et personne n’est décédé, mais la toile s’est enflammée comme jamais… Embrasser son enfant sur la bouche provoque regards désapprobateurs, perplexes ou encore sourires attendris. Pendant qu’elles attendent de pouvoir parler à une intervenante de la protection de la jeunesse, parce qu’elles ont vu leur voisine embrasser leur progéniture sur la bouche, ces mères qui désapprouvent, comme si leur vie en dépendait, regardent votre ventre arrondi et vous demandent votre opinion.

Parce que l’une des premières leçons que nous apprenons en devenant mères, c’est que nous devons nous positionner. Pour ou contre. Pour ou contre l’allaitement? Pour ou contre les couches lavables? Pour ou contre le cododo? Pour ou contre l’utilisation de la suce? Pour? Vraiment? Cette pression sociale est étourdissante et vous aurez beau cumuler les recherches Google pour développer une réponse basée sur des études réalisées en Allemagne, vous trouverez toujours quelqu’un de complètement en désaccord avec vous. C’est inéluctable ! Dans ces circonstances, la meilleure stratégie à adopter est d’avoir une opinion qui est prise par rapport à soi-même et avec laquelle vous vous sentez bien. Le plus merveilleux est que vous pouvez changer d’idée aussi souvent que vous le désirez. Yeahhh !

Avant même la naissance de ma fille, en fait, avant même de tomber enceinte, il était hors de question pour mon mari et moi d’embrasser nos enfants sur la bouche. J’ai maintenu cette résolution jusqu’à ce fameux samedi matin de mars où elle m’a tenue par les deux joues en me donnant un baiser franc sur les lèvres, pour ensuite éclater de son plus beau rire. C’était la première fois qu’elle donnait un bec de sa vie. Elle m’a choisie et elle n’y est pas allée de main morte pour cette grande occasion. Je lui ai ensuite appris qu’elle doit embrasser sur les joues, mais parfois, elle me regarde avec ses yeux brillants, me dit qu’elle m’aime et je la laisse m’embrasser sur la bouche. Nous éclatons de rire et ces moments solidifient notre complicité.

Oui, mais. J’entends déjà les « oui, mais ». Oui, mais il y a des parents qui exagèrent et qui embrassent leurs enfants sur la bouche jusqu’à trente ans. Oui, mais tu es une fille, c’est quand même moins grave que si c’était le père. Oui, mais si cela vient d’elle, ce n’est pas pareil que lorsque cela vient des parents. Oh hey, et les frontières dans tout cela? Comment vous allez lui expliquer de ne pas embrasser les inconnus sur la bouche? Hein? COMMENT? Et les microbes? Ce n’est pas suffisant de les embrasser sur les joues, le front et les mains, maintenant tout le monde se permet d’embrasser leurs enfants sur la bouche?

Tu embrasses ta fille ou ton garçon sur la bouche et tu considères cette pratique saine, douce, voire agréable? Ton conjoint s’en contrebalance et/ou ton enfant apprécie ces baisers? Alors, je suis bien contente pour toi. Ton entourage désapprouve et te taggue sur des articles du genre Pourquoi embrasser son enfant sur la bouche donne le cancer et 293 raisons pour lesquelles embrasser son enfant sur la bouche nuit à la réussite scolaire? Tant pis pour lui, parce que les Super-Mamans savent bien qu’elles sont les meilleures et qu’elles font à leur tête de toute façon.

 

Bisou,
Jessie

 

Jessie exerce ses rôles de femme et de mère avec l’intime conviction que briser les tabous sociaux part de soi-même. Elle vous proposera des textes percutants aux opinions audacieuses et parfois personnels afin d’aider les Super-Mamans que vous êtes à vous débarrasser de vos culpabilités. Travailleuse sociale de profession, elle abordera divers sujets dans l’optique de vous aider à développer votre autodétermination. L’humour, le féminisme et les sarcasmes seront laissées en bonus. Enjoy.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *