Pourquoi la paternité mérite d’être célébrée?

Bien le bonjour à toutes et à tous,

J’ai appris la semaine passée, par une vidéo de Martin Larocque, que du 12 au 18 juin, c’est la semaine de la paternité, juste avant la fête des Pères. Non mais… même si ça fait 8 ans que je suis père, ça me fait encore bizarre! Je ne suis vraiment pas habitué à cette fête, et surtout, je n’y pense jamais pour moi.

Venant d’une famille monoparentale et n’ayant pas connu mes grands-pères, chez nous la fête des Pères quand j’étais jeune, ben ça n’existait tout simplement pas!

Avec ma douce, on essayait de se rappeler comment j’avais réagi à ma première fête des Pères. Je ne crois pas que ça m’ait marqué… C’est spécial! Ça aurait dû, non?

Depuis, chaque année j’oublie et je suis surpris quand les enfants arrivent avec le cadeau touchant du CPE ou de l’école.

 

Enfin c’est à mon tour!

En fait, la vraie journée dont je me rappelle le plus, c’est quand ma blonde est arrivée à la maison avec des ballons et une bouteille de vin sans alcool! C’est à ce moment précis que j’ai compris et que je me suis dit criant de bonheur et rempli de frissons : “Ça y est! Tu vas enfin l’avoir ton bébé!”

Parce que oui, peut-être que je suis bizarre, mais j’avais vraiment hâte d’avoir des enfants! Eh oui, c’était mon choix, versus avant, où ils « devaient » faire des enfants. C’était comme ça.

Je n’ai quand même pas toujours pensé comme ça! Je me rappelle avoir dit à un de mes amis d’enfance que j’avais peur d’être papa pour diverses raisons. Aujourd’hui, je comprends que c’était parce que je n’avais pas eu de modèle. Mais aussi, parce qu’avouons-le, euh… ça fait peur! Et c’est normal!

En voyant aujourd’hui tout le chemin parcouru, je me rends compte qu’on apprend tous les jours et qu’on doit juste faire de notre mieux. C’est tout.

 

Le rôle du père qui évolue?!

Ce qui a capté mon attention dans le groupe de Martin, c’est son nom. Le groupe Facebook s’appelle Regroupement pour la Valorisation de la Paternité.

Ah ok !?! Avec le mot valorisation en plus, j’imagine que c’est important!

On dirait que pour moi c’est toujours les mères qu’on doit remercier, qui font tout et qui en ont besoin. 😉 Mais ça fait quand même plaisir de prendre conscience des efforts et de l’évolution qu’on a eue les boys en tant que pères!

Dans sa vidéo, Martin m’a fait réaliser à quel point le rôle de père a changé en 75 ans! En observant mes oncles et les pères de mes amis, j’ai vu des pères aimants, d’autres distants. Leur façon de dire je t’aime s’exprimait plus souvent en aidant à déménager ou à rénover quelque chose.

Est-ce qu’ils disaient je t’aime à leurs enfants et prenaient le temps de les écouter, de les encourager dans leurs rêves ??? Je n’en avais aucune idée, et surtout, pour moi en tout cas, c’était le néant!

Je ne m’en sens pas si impacté aujourd’hui puisque la vie a mis sur mon chemin de bonnes personnes qui m’ont bien entouré et accompagné.

Que ce soit par le biais de mes amis, des parents de mes blondes ou de l’association des Grands-Frères et Grandes-Sœurs que ma mère avait réussi à me faire profiter, j’ai l’impression que, somme toute, j’ai été bien chanceux dans mon parcours et je suis reconnaissant.

 

Mes enfants… mon héritage…

Quand je regarde mes enfants, je perçois dans leurs yeux le lien intime qui nous unit. Ils sont les branches de mes racines!

Cet héritage que je veux laisser, ce profond sentiment de vouloir faire ma part dans la vie, passe par eux .

J’ai l’impression que c’est ce qui nous motive, nous les hommes, à faire mieux, à espérer mieux pour eux.  Nous voulons qu’ils soient meilleurs que nous et nous leur offrons tout ce qu’ils méritent. C’est assez extraordinaire le lien qui nous unit et il faut le faire briller le plus longtemps possible.Heureusement, de nos jours, ce lien est entretenu par les pères, qu’ils soient encore en couple ou séparés! En tous cas, autour de moi, il me semble que les pères sont beaucoup plus impliqués, présents et attentionnés.

J’ai plusieurs amis qui réussissent très bien à faire équipe pour leurs enfants malgré que l’amour ait passé son chemin. Leur amour, engagement et dévouement pour leurs enfants sont généralement plus forts que leurs différentes tornades intérieures.

Auparavant, la fête des Pères était surtout celle de mon beau-père, mais maintenant c’est NOTRE fête à tous les papas. Je m’inclus avec mon beau-frère et mon beau-père. La paternité a donc beaucoup changé, notre rôle est mieux défini.

J’ai l’impression que c’est aussi grâce à vous, mesdames, qui vous vous réalisez au travail ou à travers des projets, mais aussi peut être que vous avez seulement accepté de nous laisser faire les choses autrement. Et je pense que ça ouvre la porte à plein de nouveaux pères qui s’encouragent et s’identifient entre eux.

Nous sommes des papas fiers, dans le plaisir, consciencieux de l’engagement même si nous avons une approche différente. Nous sommes responsables, présents et émotifs. Ben oui! Je fais partie de ceux qui les acceptent, mes larmes et mes frissons, parce que, moi aussi, ça me fait capoter les enfants!!

Bonne fêtes des Pères à tous, mais aussi célébrons la nouvelle paternité en 2017!

Papa Kus

 

 

Qui est Markus? Oh là là.. Je suis tout un personnage et je m’assume! Si vous me voyez chez Ubisoft, je suis un « genre » de programmeur hyper organisé et analytique. Si un jour je l’espère vous voyez mon nom sur une série de livre illustré pour enfants, c’est parce que je suis l’auteur et créateur du Clan boréal des elfes! Si vous me voyez avec des enfants… Et bien JE SUIS UN ENFANT, parfois, bon ok souvent, mais pas tout le temps là quand-même je suis tout de même un papa de deux beaux enfants, et chaque fête m’entoure toujours 6 enfants et plus, que du plaisir!

Facebook: @MarkusGauthierAuteur
LinkedIn: @MarkusGauthier

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *